admin

23 mars 2020

Pas de commentaire

L’Histoire du Centre du Vietnam

Les Tunnels

Ma belle-mere a aidé à creuser puis a combattu dans les tunnels de Vinh Moc entre 1968 et 1969. J’ai eu l’honneur de revenir sur place avec elle en 2013. Sensation irréelle de la voir se déplacer avec tant d’aisance dans les tunnels, presque nostalgique de cette épisode si sombre de l’histoire du Vietnam. C’est pourquoi la famille de ma femme, qui s’occupe du Phong Nha Farmstay, ont à coeur de vous faire découvrir cet endroit. Ces tunnels sont situés près de la plage du district de Vinh Linh, dans la province désormais connue sous le nom de Quang Tri. Ils sont relativement grands comparés à ceux de Cu Chi, a Saigon.

Ces tunnels servaient à approvisionner en eau et en vivres les soldats en faction sur une île à proximité de la côte. S’ils sont si larges, c’est parce qu’ils devaient aussi être capable de pouvoir accueillir des villages entiers en très peu de temps pour protéger leurs habitants durant les bombardements.

 

Sur la face nord de la zone démilitarisée (DMZ, en anglais) qui a été mise en place en 1954, ces tunnels devaient permettre aux ressortissants français de quitter l’Indochine et ainsi d’échapper au communisme. Malgré les efforts de l’occident, cette zone disparaîtra finalement en 1975 lorsque le nord du pays tombera aux mains des communistes et de leurs alliés insurgés du sud.

Vinh Moc Tunnels

Le Musée du Pont de la Réunification sur la Rivière Ben Hai

Ce musée se trouve sur l’autoroute 1 qui traverse la rivière Ben Hai au niveau de la 17eme parallèle. Cet endroit a été choisi pour héberger les accords de paix de 1954 qui ont défini les trois protectorats français : Tonkin, au nord, Annam, au centre, et la Cochinchine au sud. Trois régions qui constituent le Vietnam d’aujourd’hui. Avant 1954, les trois régions étaient régies par les règles coloniales établies par la France. Cette convention définit de nouvelles frontières : deux régions pour séparer le Vietnam, celle du nord et celle du sud.

Cette frontière, établie d’est en ouest de la frontière avec le Laos jusqu’à la côte du district Ninh Ninh, traversait la région de Annam sous l’égide de l’empereur de Hue. Après la guerre, en 1975, la partie sud de Annam au nord du passage de Hai Van fut renommée Binh Tri Thien et fut séparée en trois provinces distinctes en 1989 : Thua Thien Hue où la ville de Hué se trouve actuellement, celle de Quang Tri qui abritait la zone démilitarisée et la province de Quang Binh au nord, dans laquelle se trouve Phong Nha.

Le musée donne un bon aperçu de la réalité de la période de guerre dans la région. La visite vous fera découvrir la chronologie de la période, en commençant par l’établissement des troupes, puis les terribles épisodes de bombardements et de destructions pour finir par exposer les conséquences de la guerre dans la région. Certaines parties de la zone démilitarisée et de la province de Quang Binh, incluant Phong Nha, ont été bombardées à tel point qu’on parlera de “bombardements remontés jusqu’à l’âge de pierre”. Une histoire fascinante qui vaut définitivement le détour.

Discutez avec les locaux et avec les expatriés qui vivent depuis longtemps dans le centre du Vietnam : il y a 10 ans, les régions de Quang Binh et de Quang Tri que vous êtes en train de visiter étaient juste en train de se remettre des événements d’il y a un demi-siècle. La tactique de la terre brûlée des américains, qui consistait à tout brûler après leur passage pour ne plus rien laisser aux éventuels survivants, a inévitablement laissé des cicatrices, que ce soit dans le paysage ou dans l’âme des gens d’alors.

Vietnam DMZ

Les Églises de La Vang et de Long Hung dans la Zone Démilitarisée

Au sud de la zone démilitarisée, ces églises ont été détruites durant les offensives de Pâques 1972. Les vietnamiens catholiques de l’église La Vang croient que Marie y est apparue à la fin du 18eme siècle pour aider les chrétiens persécutés. Seul le clocher de cette église achevée au début du 20ème siècle a survécu aux bombardements.

L’eglise de Long Hung, bâtie durant le siège de Quang Tri en 1955, eu d’autres fonctions que d’accueillir ses fidèles, dixit le panneau installé à la porte d’entrée : “En 1972 prirent place ici les combats opposant notre peuple aux soldats américains, visant à empêcher la conquête de la ville de Quang Tri. L’église de Long Hung a été l’une des positions déterminantes durant cette contre-attaque où des centaines d’assaillants ont été repoussés durant 81 jours et nuits. Ce lieu de culte est une relique de guerre et un mémorial à la bravoure de nos soldats et de notre peuple.”

Une atmosphère intense règne en ce lieu défiguré par les impacts de balles. La visite vous plongera dans les affres de la guerre, de l’espoir et de la défaite. L’Histoire avec un grand H.

Si vous passez par Hue durant votre séjour, je ne pourrais que vous recommander d’aller dîner “Aux Jardins de la Carambole”, dans la vieille ville. Prenez un taxi-vélo pour vous y rendre, faites un détour le long de la rivière et autour de la citadelle et vivez une soirée comme si vous étiez en voyage dans la France coloniale. Une belle expérience dans l’une des destinations du Vietnam les plus riches, culturellement parlant.
Dites à Miss Vui, la gérante, que vous venez de la part de Ben à Phong Nha. “Vui” veut dire “content” en vietnamien. Vous comprendrez en sortant de son établissement qu’il ne s’agit pas ici d’une coïncidence.

Les Jardins De La Carambole, Hue

32 rue Dang Tran Con, Hue